AFLD, relocalisation du laboratoire d’analyses


L’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) relocalisera son laboratoire d’analyses sur le campus d’Orsay de l’Université Paris-Sud…

1V4A9432


L’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) travaille depuis plusieurs mois à un projet de relocalisation de son laboratoire antidopage, afin de préparer les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, de renforcer ses capacités de détection et de développer ses activités de recherche et d’innovation.

A l’issue d’un processus d’évaluation des sites candidats, la proposition de l’Université Paris-Sud d’une implantation sur son campus d’Orsay a été retenue par l’Agence, qui a sollicité le soutien financier de l’Etat.
Hier, le 4 décembre 2018, une réunion interministérielle a confirmé ce choix et acté le soutien de l’Etat.
L’AFLD et l’équipe de son laboratoire s’en réjouissent particulièrement. La France montre ainsi son engagement dans la poursuite d’une politique d’excellence en matière de lutte contre le dopage, au service de l’éthique du sport.
L’adossement à une université prestigieuse, dotée d’équipes de recherche et de plateformes techniques de pointe dans le domaine de la chimie analytique, ouvre de très prometteuses perspectives de collaboration scientifique.
Des partenariats pourront également être noués avec d’autres acteurs de premier plan, tels que le Genopole et l’Université d’Evry sur le sujet du dopage génétique.
Les études préalables aux travaux et au déménagement seront engagées très rapidement par l’AFLD et l’Université Paris-Sud, afin que le nouveau laboratoire soit opérationnel pour la Coupe du Monde de Rugby 2023 et les JOP 2024.