Championnat de France des rallyes 2019

Première course et premier podium  pour Yoann Bonato !
Double Champion de France en titre, Yoann Bonato partait à l’assaut d’une troisième couronne à l’occasion du lancement du Championnat de France des Rallyes 2019 ! Fidèle à sa réputation, le Rallye Le Touquet Pas-de-Calais offrait aux concurrents des conditions dantesques durant les deux jours de course. vec la Citroën C3 R5 CHL Sport Auto et Benjamin Boulloud, son copilote, le pilote des 2 Alpes parvenait à éviter tous les pièges pour décrocher son 20èmepodium en 26 courses au volant d’une R5 ! Des points qui seront cruciaux dans la quête d’une nouvelle couronne.

« Après un ‘vrai’ Monte-Carlo en début de saison, on a enchainé avec un ‘vrai’ Touquet ! Et quand on passe la ligne d’arrivée d’un rallye comme celui-ci, on ne peut qu’être content ! Ce fut vraiment difficile dans ces conditions et donc de rentrer avec les points de la troisième place est tout de même une belle satisfaction … même si on préfère toujours gagner !

Le premier jour, nous sommes partis sur un bon rythme et contrairement à nos adversaires, nous n’avons pas fait d’erreur. Le soir, nous rentrons en tête mais le lendemain matin, j’ai commis une erreur, la seule du week-end, dans le choix de pneumatiques. Nous avons opté pour du R11 alors que nos concurrents ont choisi le P01.

Je pensais que ça sécherait plus vite et la pluie est finalement arrivée. Nous avons donc préféré ‘assurer’ plutôt que de tenter le diable. L’écart était ensuite fait sur le leader. Même si nous sommes des compétiteurs et que nous préférons monter sur la première marche du podium le plus souvent possible, sur un championnat aussi long et aussi relevé, il faut aussi savoir se contenter de gros points comme ce week-end.

Et puis, il faut aussi reconnaître la performance de nos adversaires. Que ce soit Nicolas (Ciamin) ou même Quentin (Gilbert), ils ont vraiment réalisé une belle course ! Je dirai même, qu’avec cette météo, il fallait être courageux de venir en Polo sur la Côte d’Opale ! Plus sérieusement, le championnat s’annonce très disputé et nous en sommes les premiers ravis avec Benj !

Je suis aussi très fier de mon équipe CHL Sport Auto une nouvelle fois ! La voiture a été au top sans connaître le moindre problème et le travail effectué en essais et au shakedown a payé. J’étais vraiment à l’aise au volant malgré les conditions. La victoire dans le Championnat Team, grâce au résultat de Cédric Robert et d’Hugo Margaillan, est aussi une excellente nouvelle !

Maintenant, place à la préparation du Tour de Corse, notre deuxième rendez-vous en WRC2 après notre victoire au Monte-Carlo. Il faudra réaliser une coure parfaite pour rivaliser avec nos adversaires. Le niveau va encore monter d’un cran mais nous faisons en sorte d’être prêts ! »




TDS Racing : 1000 Miles of Sebring

Performance et pluie au rendez-vous.
Après trois mois de pause hivernale, les concurrents du WEC se sont retrouvés à Sebring en Floride pour la 6e manche du Championnat FIA WEC. Loïc Duval, François Perrodo et Matthieu Vaxivière étaient près à en découdre sur une piste difficile pour les hommes comme pour les machines.

Après avoir tenu le haut du classement lors de la séance d’essais organisée une semaine avant la course à Sebring, François, Matthieu et Loïc étaient confiants quant aux performances attendues de l’Oreca 07 #28. En terminant les 3 séances d’essais libres aux 3e et 4e places, le team gagnait encore en confiance pour la course à venir. Au lieu des 6 heures habituelles, les 1000 Miles Of Sebring allaient durer 8 heures, la plus longue course de la saison en dehors des 24 h du Mans, bien entendu.

Dans une chaleur étouffante avec 30°C à l’air et 50°C sur la piste, Loïc Duval prenait un très bon départ, parti P6 sur la grille des LMP2. Il allait rapidement gagner 2 places dans sa catégorie, prenant l’avantage sur la Ligier #50 de Labre Competition et la DragonSpeed #31. Au 8e tour, il est 3e LMP2 devant l’Oreca07 #38 du Jackie Chan Racing. Il entame alors une bataille pour la 2e place avec la Signatech #36 de Nico Lapierre.

Premier changement de pilote après 18 tours, François Perrodo prend le volant et repart P5. François complète un relais de 21 tours avant de remettre la voiture à Matthieu. Le Limougeaud reprend la piste en P6 et grappille des places jusqu’au premier FCY déployé suite à l’accident de la SMP Racing #17.

Après 41 tours et plusieurs drapeaux jaunes, Matthieu remet la voiture à François, la #28 est alors 4e. Juste avant la mi-course, alors que la nuit est tombée sur Sebring, Loïc entame son deuxième relais, déterminé à retrouver le haut du classement. En bataille avec DragonSpeed et la Dallara de Racing Team Nederland, François effectue ensuite un troisième relais de qualité, puisqu’à 2h20 de l’arrivée, Matthieu reprend possession de la #28, 3e LMP2.

Matthieu joue lui aussi des coudes durant une heure et demie avec DragonSpeed et Racing Team Nederland, la performance est clairement au rendez-vous. À une heure de la fin des 1000 Miles de Sebring, Loïc entame son dernier relais, la TDS est 4e, un podium est possible. Il réduit son écart avec Davidson (DragonSpeed) à moins de 40 secondes.

Il reste 40 minutes de course et la direction de piste annonce l’arrivée de quelques gouttes de pluie… La piste devient de plus en plus glissante, plusieurs autos partent en tête-à-queue, il y a des débris sur le tracé, Loïc est P4 et tout peut arriver dans ces conditions. La fin va être épique puisque c’est finalement une grosse averse qui tombe sur Sebring. Loïc repasse par les box au 230e tour pour chausser des pneus pluie, les écarts se resserrent entre les concurrents.

A 12 minutes de la fin, un drapeau jaune est déployé et la voiture de sécurité entre en piste, après la sortie de piste de Loïc, qui suite à un blocage de roues au freinage, s’encastre dans le mur de pneus. Loïc est indemne, mais la #28 ne repartira pas. La TDS est malheureusement non classée à l’issue des 1000 Miles de Sebring.

C’est la déception au sein du team, qui voit une nouvelle fois s’envoler tous ces espoirs de podium et de points à quelques minutes de la fin de la course. Mais la chose à retenir de cette 6e manche WEC, est : la performance est là, l’équipage est de plus en plus homogène, François est de plus en plus rapide dans la voiture. Il continue à progresser et c’est de bon augure pour les deux prochains rendez-vous, Spa et Le Mans 24H.

Toutes nos félicitations à Matthieu pour son podium (2e) aux 12 Heures de Sebring IMSA, le lendemain.

FP1 DRY – 32 Tours – P3 – 1’48 »786
FP2 DRY – 40 Tours – P3 – 1’48 »316
FP3 DRY – 25 Tours – P4 – 1’49 »333
Qualification DRY – P6 – 1’51 »218 (Loïc & François)
Course – DNF




RALLYE : Championnat de France

Etape 2 : Premier succès en ‘CFR’ pour Nicolas Ciamin et Yannick Roche !
Particulièrement offensif hier, le pilote Niçois à porté l’estocade aujourd’hui. Ralenti par un mauvais choix de pneumatiquessur la première boucle ce matin, le premier leader Yoann Bonato (Citroën C3 R5, Team CHL Sport Auto), n’a rien pu faire face à la Volkswagen Polo GTI R5 de Nicolas Ciamin, auteur d’un superbe rallye.

Cette ‘Polo’, nouvelle venue en Championnat peut même se targuer de réussir le doublé grâce à Quentin Gilbert puisque les deux hommes terminent devant le double Champion de France des Rallyes. Chez les ‘Teams’, les saisons se suivent et se ressemblent car le Team CHL Sport Auto commence la saison par un nouveau succès.

Victor Cartier (Ford Fiesta R2J) remporte une première victoire en Championnat Junior alors que François Foulon (Ford Sierra) s’impose au classement général en VHC.

LE RESUME DE LA JOURNEE

ES7 (Bernieulles – Beussent – 10,30 km – 10h22) :
Routes glissantes, pluie après les premiers concurrents – Meilleur Temps : Wagner
Faits marquants : Les Volkswagen Polo GTI R5 confirment le potentiel entrevu hier avec un triplé dans cette spéciale. William Wagner (Sébastien Loeb Racing) remporte le ‘chrono’ devant Nicolas Ciamin, qui prend les commandes de l’épreuve, et Quentin Gilbert. Yoann Bonato concède du temps et complète le top cinq de cette spéciale, devancé par Adrien Fourmaux (Ford Fiesta R5). Cette ES est fatale à Sylvain Michel (Skoda Fabia R5, Team 2C Compétition) qui rend son carnet à cause d’un radiateur percé (suite à une touchette) et Quentin Giordano (Hyundai i20 R5, Team Sarrazin Motorsport) qui sort de la route en fin de spéciale.

ES8 (Preures – Zoteux – 15,13 km – 10h55) :

Routes un peu moins glissantes par rapport au début du rallye, pluie – Meilleur Temps : Gilbert

Faits marquants : Auteur d’un mauvais choix de pneumatiques sur cette boucle, Yoann Bonato continue de concéder un temps précieux face à Nicolas Ciamin. ce dernier augmente son avance en tête de l’épreuve en réalisant le deuxième temps. Quentin Gilbert se distingue avec le temps ‘scratch’ dans cette ES. Très rapide depuis le début du rallye, William Wagner se pose dans un fossé et perd tout espoir de réaliser un bon résultat. Laurent Pellier roule avec une Skoda Fabia R5 (Team FJ) aux réglages modifiés et se sent en confiance, son quatrième temps en atteste. Troisième de ce ‘chrono’, Adrien Fourmaux continue d’étonner et remonte au quatrième rang du classement général.

ES9 (Bourthes – Ergny – 13,04 km – 11h26) :

Routes glissantes – Meilleur Temps : Gilbert

Faits marquants : Quentin Gilbert remporte sa troisième spéciale du week-end et se rapproche dangereusement de la deuxième place occupée par Yoann Bonato. Les trois hommes de tête sont regroupés en 23s2 ! Stéphane Lefebvre (Citroën C3 R5, Team Minerva Oil by gbi.com) est toujours pénalisé par des problèmes mécaniques sur sa Citroën C3 R5 (en deux roues motrices la plupart du temps) mais il remonte au quatrième rang après la sortie de route d’Adrien Fourmaux.

ES10 (Bimont – Clenleu – 11,75 km – 12h02) :

Alternance d’adhérence avec des parties sèches et d’autres plus grasses – Meilleur Temps : Ciamin

Faits marquants : Nicolas Ciamin conclut cette boucle avec un meilleur temps. Avant les quatre dernières spéciales, le Niçois possède 23s2 d’avance sur Yoann Bonato et 26s0 sur Quentin Gilbert, auteur d’un tout droit dans ce ‘chrono’. Derrière ces trois hommes au-dessus de la concurrence aujourd’hui, Stéphane Lefebvre reste handicapé par une Citroën C3 R5 évoluant par moments en deux roues motrices. Quatrième, le Nordiste devance alors Laurent Pellier, Éric Brunson (Ford Fiesta WRC), Éric Mauffrey (Skoda Fabia R5) et Pierre Ragues (Skoda Fabia R5, Team JSA Yacco).

ES11 (Bernieulles – Beussent – 10,30 km – 15h05) :

Première spéciale du rallye relativement sèche – Meilleur Temps : Ciamin

Faits marquants : Nicolas Ciamin poursuit son effort et signe un nouveau meilleur temps. Quentin Gilbert récupère la deuxième place au détriment de Yoann Bonato.

ES12 (Preures – Zoteux – 15,13 km – 15h38) :

Routes sèches – Meilleur Temps : Gilbert

Faits marquants : Statu quo dans cette spéciale puisque le top dix reste inchangé. Les pilotes assurent en vue de l’arrivée.

ES13 (Bourthes – Ergny – 13,04 km – 16h11) :

Routes sèches – Meilleur Temps : Gilbert

Faits marquants : Rien à signaler dans cette spéciale.

ES14 (Bimont – Clenleu – 11,75 km – 16h45) :

Spéciale disputée en toute fin d’après-midi avec une visibilité plus faible que prévu à cause du retard – Meilleur Temps : Gilbert

Faits marquants : Dernière spéciale et Quentin Gilbert en profite pour soigner ses statistiques et remporter sa sixième ‘ES’ du week-end. Nicolas Ciamin se contente d’assurer pour enlever sa première victoire en Championnat de France des Rallyes devant Quentin Gilbert et Yoann Bonato. Le Niçois remporte également le Trophée Michelin ‘R5’ et c’est Cédric Robert qui s’impose en ‘hors R5’. La première manche du tout nouveau Trophée Mixte by Michelin revient à Laurent Pellier, plus à l’aise aujourd’hui sur la Skoda Fabia R5 du Team FJ.

ILS ONT DIT

Nicolas Ciamin (Volkswagen Polo GTI R5), vainqueur : « C’est un super moment pour moi ! C’est ma première victoire d’envergure et je la mets à la hauteur de mon succès en Finlande en JWRC. Nous partions loin sur la route, mais je réalise une belle performance car, non content de finir, je remporte le rallye. Les conditions étaient très difficiles et cette victoire me donne des idées pour la suite. »

Quentin Gilbert (Volkswagen Polo GTI R5), deuxième : « On a vraiment attaqué sur la fin du rallye car nous voulions cette deuxième place. Je suis super content, merci à mes ouvreurs, à mon équipe et à Christopher mon copilote. C’est chouette de démarrer le Championnat de cette manière. »

Yoann Bonato (Citroën C3 R5, Team CHL Sport Auto), troisième : « Je suis content de finir le rallye comme ça. C’était un bon week-end, la voiture était parfaite. Nous avons bien travaillé avec l’équipe au ‘shakedown’ pour définir des réglages parfaits. Tout le monde a bien bossé et la seule erreur, c’est moi qui l’ai faite avec mon mauvais choix de pneumatiques ce matin. Nous sommes nombreux a bien rouler désormais et cette saison va être géniale. »

LE BILAN DU RALLYE

14 épreuves spéciales

Meilleurs temps : Gilbert 6, Ciamin 4,Bonato 2, Lefebvre 1, Wagner 1.

Leader :
ES1 à ES6 : Bonato
ES7 à ES14 : Ciamin

Classement final provisoire

1.Ciamin/Roche (Volkswagen Polo GTI R5) en 1h54m38s6
2.Gilbert/Guieu (Volkswagen Polo GTI R5) + 13s7
3.Bonato/Boulloud (Citroën C3 R5, Team CHL Sport Auto) + 18s6
4.Lefebvre/Portier (Citroën C3 R5, Team Minerva Oil by gbi.com) + 1m08s3
5.Pellier/Barthelon (Skoda Fabia R5, Team FJ) + 2m05s9
6.Brunson/Mondon (Ford Fiesta WRC) + 3m54s1
7.Mauffrey/Bronner (Skoda Fabia R5) + 6m10s1
8.Ragues/Pesenti (Skoda Fabia R5, Team JSA Yacco) + 7m24s0
9.Rouillard/Gamboni (Skoda Fabia R5) + 9m20s2
10.Bayard/Buysschaert (DS 3 R5) +11m22s4…

LES PODIUMS

TROPHEE MICHELIN R5 :
1. Ciamin/Roche (Volkswagen Polo GTI R5) en 1h54m38s6
2. Gilbert/Guieu (Volkswagen Polo GTI R5) + 13s7
3. Pellier/Barthelon (Skoda Fabia R5, Team FJ) + 2m05s9…

TROPHEE MICHELIN HORS R5 :
1. Robert/Duval (Citroën DS 3 R3, Team CHL Sport Auto) en 2h02m39s1
2. Marty/Nicolas (Mitsubishi Lancer Evo9, Team Minerva Oil by gbi.com) + 2m27s1
3. Maurice/Marien (Porsche 996 GT3) + 10m02s4…

CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES JUNIOR (voir communiqué spécifique) :
1. Cartier/Murcia (Ford Fiesta R2J) en 2h13m44s5
2. Margaillan/Poujol (Ford Fiesta R2J, Team CHL Sport Auto) + 12s3
3. Vanson/Brule (Ford Fiesta R2J) +2m30s8…

CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES VHC (classement général) :
1. Foulon/Mattei (Ford Sierra) en 1h39m42s3
2. Choquet/Dehaynin (Ford Escort MK2) + 33s7
3. Eouzan/Eouzan (BMW M3) + 3m23s6…

CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES TEAM :
1. Team CHL Sport Auto (Robert 16 – Bonato 12) 28 points
2. Team Minerva Oil by gbi.com (Marty 16 – Lefebvre 8) 24 points
3. Team JSA Yacco ( Aymard 8 – Ragues 4) 12 points…

PRINCIPAUX ABANDONS ÉTAPE 2

Sylvain Michel (Skoda Fabia R5, Team 2C Compétition) mécanique entre ES7 et ES8, Quentin Giordano (Hyundai i20 R5, Team Sarrazin Motorsport) sortie de route sans gravité dans ES7, William Wagner (Volkswagen Polo GTI R5, Team Sébastien Loeb Racing) sortie de route sans gravité dans ES8, Victorien Heuninck (Mitsubishi Lancer Evo9) raison personnelle entre ES8 et ES9, Adrien Fourmaux (Ford Fiesta R5) sortie de route dans ES9, Sébastien Dommerdich (Peugeot 208T16 R5, Team JSA Yacco) mécanique entre ES10 et ES11, Ghislain Barbier (Porsche 997 GT3 Cup, Team 2C Compétition) sortie de route sans gravité dans ES13.




RALLYES : Championnat de France

Le coup d’envoi du Championnat de France des Rallyes 2019 a été donné avec la traditionnelle conférence de presse. Sous les yeux du Président de la Fédération Française du Sport Automobile, Nicolas Deschaux, tous les acteurs du 59ème Rallye Le Touquet Pas-de-Calais ont pu s’exprimer avant le départ qui sera donné cet après-midi à 14 heures…

Retrouvez le 59e Rallye Le Touquet Pas-de-Calais sur CANAL+ Sport dans le magazine Rallye Club. Entre plateaux de présentation, magazines et résumé du rallye, plongez au coeur du Championnat de France des Rallyes !

Horaires de diffusion sur CANAL+ Sport :

Dimanche 17 mars à 18h25
> Lundi 18 mars à 12h50 (rediffusion)
> Mardi 19 mars à 12h55 (rediffusion)

Nicolas Deschaux, Président de la Fédération Française du Sport Automobile :

« Je suis très heureux de vous accueillir pour le lancement du Championnat de France des Rallyes. On ne peut que se féliciter de voir un tel plateau sur cette première épreuve.

Je veux remercier nos partenaires pour leur fidélité et je note l’engouement général autour du Championnat. En ce qui concerne cette épreuve, je souhaite féliciter les deux chevilles ouvrières de ce rallye, Jean-Paul Maillard et Jean-Marc Roger qui font du très bon travail.

L’organisation des rallyes est complexe et je veux les mettre en valeur. Merci à Bernard Demeuzois et toutes les équipes fédérales qui oeuvrent pour faire en sorte que ce Championnat de France des Rallyes soit une réussite. »

Jean-Marc Roger, Président du Comité d’Organisation :

« Merci de participer à notre rallye. Nous sommes très heureux de vous accueillir. Nous avons la chance au sein du TAC d’avoir énormément de bénévoles.

Nos équipes sont motivées pour vous offrir une belle épreuve et pour assurer la sécurité de tous. Je veux mettre en valeur deux personnes qui m’aident beaucoup pour l’organisation de ce rallye, Jean-Paul Maillard et Philippe Flament. Je vous souhaite un bon rallye du Touquet et je vous donne rendez-vous demain sur le podium final. »

Serge Biecq, Opel Kadett GSI (Championnat de France des Rallyes VHC) :

« Ça ne va pas être facile de remettre ce titre en jeu avec le nombre de concurrents qu’il y a. Il faut que tout se passe bien ce week-end car nous enchainons avec le Tour de Corse dans quinze jours et le ‘Lyon-Charbo’ en suivant. »

Hugo Margaillan, Ford Fiesta R2J (Championnat de France des Rallyes Junior) :

« On s’est fixé l’objectif d’atteindre le haut niveau donc nous avons pris la décision de revenir en Championnat de France des Rallyes Junior. Pour moi, c’est la meilleure formule pour accéder au niveau supérieur. »

 Sylvain Michel, Skoda Fabia R5 – Team 2C Compétition :

« C’est toujours une chance d’être ici pour attaquer le Championnat. L’objectif cette saison, c’est le nouveau Trophée Mixte de Michelin avec les deux surfaces. C’est la quatrième année pour moi au sein du Team 2C Compétition avec la Skoda Fabia R5 et Jérôme Degout. »

Yoann Bonato, Citroën C3 R5 – Team CHL Sport Auto :

« Je suis content de voir tous ces pilotes ! C’est génial car on a un super plateau cette saison en Championnat de France des Rallyes. C’est toujours super d’être au départ d’un rallye. Aujourd’hui, il faudra des Michelin car l’adhérence va être précaire et ce rallye va être difficile, ce sera un vrai Touquet ! »

Stéphane Lefebvre, Citroën C3 R5 – Team Minerva Oil by GBI.com :

« Je suis prêt après avoir fait une bonne séance d’essai lundi. Nous avons carte blanche car c’est un one-shot donc on va attaquer. Je connais la voiture par coeur  pour en avoir assuré le développement. J’ai les mêmes cartes que Yohan, les pneus Michelin et une bonne équipe, que demander de plus ? »

Adrien Van Beveren, Citroën C3 R5 – Team Minerva Oil by GBI.com :

« C’est un évènement superbe auquel j’ai la chance de participer. J’ai déjà ouvert ce rallye mais je voulais y participer en tant que concurrent. Cette année, Bernard Piallat et son équipe me fournissent une de mes meilleures voitures du plateau. Je vais être bien aidé par Xavier Panseri mon copilote. Je suis là pour le ‘fun’ et je veux prendre beaucoup de plaisir ce week-end. »

Adrien Fourmaux, Ford Fiesta R5 :

« Ça fait deux ans jour pour jour que j’ai pris mon premier départ en rallye. Je cours aujourd’hui dans ma ligue. Le rêve se poursuit, je vais démarrer mon 19ème rallye, mon 3ème en ‘R5’ donc ça va être compliqué de se battre mais je me suis bien préparé avec la Fédération Française du Sport Automobile pour signer un bon résultat. »

Éric Brunson, Ford Fiesta WRC :

« C’est toujours un plaisir de venir ici. Les conditions climatiques sont incertaines et les routes vont être grasses. J’ai plein de souvenirs ici, c’est la magie du rallye. Aujourd’hui, je fais partie des dinosaures avec la WRC. On va faire quelques beaux rallyes avec cette saison.  »

Yohan Rossel, Citroën C3 R5 :

« On se sent bien. Nous avons deux programmes assurés cette saison avec Citroën Racing et Peugeot Sport. Chaque fois que je suis venu ici, j’ai gagné mais il faisait sec. J’ai une bonne voiture et une bonne équipe, je me sens à l’aise. On va attaquer aussi fort que possible et on fera le bilan ce soir. »