AFRICA ECO RACE 2019 : Départ réussi depuis MONACO


Pour la quatrième année, l’AFRICA ECO RACE s’est élancé ce dimanche 30 décembre depuis le Quai Antoine 1er à Monaco…

AFRICA ECO RACE 2019

Une cérémonie de près de deux heures au cours de laquelle les milliers de spectateurs présents ont pu applaudir les motos, les autos et les camions de cette 11ème édition qui se sont succédés sur le podium installé sous l’arche de départ.

AFRICA ECO RACE 2019 1

Une cérémonie très réussie en présence d’Adriana, la marraine de l’événement, mais aussi de nombreux VIP invités au Stars’N’Bars, le bar-restaurant Monégasque, point central et partenaire de la manifestation.

A 9h précise, le pilote moto Pal Anders ULLEVALSETER, grandissime favori de cette édition 2019, a été le premier à s’élancer après qu’Adriana lui ait donné le signal du départ en baissant le drapeau de la Principauté. Le Norvégien avait le sourire sous son casque mais il affichait aussi une belle détermination pour tenter d’empocher son 4ème titre après ces deux dernières années de disette au niveau résultat. Il faut dire que le pilote KTM va avoir fort à faire, notamment avec son ami et co-équipier Francisco ARREDONDO qui n’est pas venu d’Amérique du Sud pour faire de la figuration. Il devra se méfier également d’Alessandro BOTTURI, pilote officiel YAMAHA Italie, qui emmènera la douzaine de pilotes Italiens dont certains pourraient également venir jouer les trouble-fêtes. Mais ce départ à Monaco a également été la première occasion de voir s’élancer sur l’AFRICA ECO RACE un motard chinois, Xiaoxing ZHU et un australien, Matthew TISDALL. Il faut dire qu’avec une trentaine de nationalités représentées, cette 11ème édition constitue un record au niveau de l’internationalisation. Une fois la cinquantaine de motards en route pour Sète, ce fut au tour des autos de passer sur le podium. Dominique HOUSIEAUX et Arnaud DEBRON ont ouvert le bal avec leur OPTIMUS. Le premier des sept buggies du Team MD Rallye qui espère bien, cette fois, ramener le magnifique trophée en bronze à l’atelier de l’équipe à Villedieu-les-Poêles, en Normandie. Là encore, ce ne sera pas une mince affaire car la course n’a peut-être jamais été aussi ouverte sur quatre roues, aussi bien en auto qu’en SSV, ces mini Buggies 4X4 qui tenteront de tenir tête aux voitures  » traditionnelles « . D’ailleurs, Philippe PINCHEDEZ, qui a déjà remporté un rallye africain au volant de ce type de véhicule, ne cachait pas ses ambitions, même si, comme tous les participants, l’objectif N°1 est d’arriver au Lac Rose le 13 janvier 2019. Du côté des camions, après avoir longtemps conversé avec Adriana, sa compatriote tchèque, Tomas TOMECEK, a également été le premier des mastodontes du désert à quitter la Principauté. Le triple vainqueur de l’épreuve au volant de son TATRA a la particularité de faire la course sans navigateur et sans mécanicien. Malgré cela, il fait figure de favori mais, comme le soulignait justement Jean-Louis SCHLESSER, le patron de l’AFRICA ECO RACE, bien malin est celui qui peut aujourd’hui poser un pronostique pour le podium final.

Quoi qu’il en soit, ce dimanche soir, les 223 véhicules et 615 personnes qui composent la caravane de cette AFRICA ECO RACE 2019 quitteront l’Europe à bord du  » Cristal « , le Ferry de la compagnie italienne GNV, direction Nador. Un port du Nord du Maroc que le bateau atteindra mardi 1er janvier 2019 à 6h du matin, après avoir passé le cap de la nouvelle année au milieu de la Méditerranée.

Crédit photos : Rossignol / Cunha

www.africarace.com